Blocage de certains relais par TOR à cause d’Heartbleed
Cloud Computing

Blocage de certains relais par TOR à cause d’Heartbleed

Parce que la sécurité est faillible et qu’elle nécessite une constante mise à jour, il est important de connaitre l’actualité et l’émergence de ce qui se fait de nouveau,de sécuritaire, de mieux en l’occurrence. Si vos serveurs sont tous, du moins la plupart munis d’une sécurité CLOUD computing cliquez ici pour en savoir plus), il ne faut pas oublier pour autant de les mettre à jour et de contacter pour cela votre fournisseur et la maintenance, pour une prise en charge rapide et garantie : sécurité.

Hearthbleed, une hécatombe dans le monde de la sécurité WEB

Pour en savoir plus sur la sécurité des serveurs et des relais, il faut savoir que le réseau mondial d’anonymisation des échanges The Onion Router, nommé TOR, a bloqué plus de 380 nœuds nécessaires à l’entrée et à la sortie de données, sous prétextes qu’ils soient vulnérables à la faille que l’on connait tous depuis plus de deux ans, Heartbleed. En effet, ce dernier est ce qui permet à bon nombre d’hackers depuis 2 ans, d’accéder à des données stockées dans des sites, où des mots passes, documents personnels, données bancaires et autres, normalement cryptés.

Précautions et mise à jour par TOR pour plus de garantie et de sécurité

Ainsi, le chef de fil du projet TOR, Roger Dingledine, a modifié l’autorité des annuaires de TOR parce qu’il semblerait que des failles se soient mises en évidences et que les 380 nœuds bloqués représentent des relais de confiance. Qui dit confiance, dit haute surveillance, et c’est ce que TOR s’applique à filtrer pour une sécurité à toutes épreuves. Ainsi, la peur que d’autres infiltrations apparaissent et contamines les clients et serveurs TOR, 1000 autres relais qui semblent vulnérables vont être ajoutés à la liste, pour une gestion optimisée et hautement plus sécurité chaque jour. On conseille donc pour tous les autres modules sécuritaires du réseau tels les utilisateurs du Cloud, de se mettre à jour et de mettre à jour leurs navigateurs par là même, eux aussi.

- 21 avril 2014 - 369 Views

No Comment

Please Post Your Comments & Reviews

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *