Prime inflation : attention aux faux e-mails de la CAF
Messagerie E-mail

Prime inflation : attention aux faux e-mails de la CAF

De nos jours, les arnaques par démarchage téléphonique et par e-mail sont devenues monnaie courante. Elles n’épargnent personne. De nombreuses organisations en sont victimes, dont certaines, plus souvent que d’autres. C’est notamment le cas de la CAF. La Caisse d’Allocations Familiales s’avère une cible récurrente pour les experts en phishing, ou hameçonnage. Parmi leurs dernières attaques, il y a l’envoi de faux e-mails relatifs à la prime inflation. Ces messages visent à extorquer les droits d’allocation aux Français en les dépouillant de leurs informations personnelles. Heureusement, plus d’une solution permet de s’en prémunir.

L’arnaque à la prime inflation : la CAF appelle à la vigilance

De fait, la CAF est souvent la cible de cyberattaques visant à extorquer de l’argent à ses inscrits. Elle est même une victime récurrente de phishing.

C’est pourquoi elle met en garde les Français contre des e-mails CAF évoquant une prime inflation : il s’agit de tentatives de fraudes, plus précisément de phishing. Le but des fraudeurs est de récupérer les données personnelles des internautes en prétextant le versement d’une somme supplémentaire à la prime inflation.

Prenez donc garde si vous réceptionnez un e-mail de la caisse des allocations familiales relatif à une aide pour les ménages avec un revenu inférieur à 2 000 euros/mois. Ce courrier frauduleux invite ses destinataires à remplir un formulaire avec leur numéro de carte vitale et leur mot de passe, soi-disant pour percevoir la prime inflation. En réalité, c’est une tentative de phishing visant à récupérer les données personnelles. En dépit de la nature saugrenue du formulaire, ce courriel reste très convaincant. Il reprend la charge graphique et le logo de la CAF. Il propose une alléchante aide exceptionnelle de 387 euros.

Compte tenu de la situation, la CAF a officiellement lancé un bulletin d’alerte le vendredi 4 février 2022 pour appeler à la vigilance. Toute personne recevant ce fameux courriel ne devra en aucun cas cliquer sur le lien. Il faudra aussi supprimer le message immédiatement.

Comment savoir s’il s’agit d’un vrai ou d’un faux message de la CAF ?

Pour éviter de tomber dans les pièges tendus par les fraudeurs, vous devez apprendre à distinguer un vrai message de la CAF d’un faux. Les messages frauduleux sont mal rédigés et présentent des fautes d’orthographe flagrantes. Il faut garder en tête que la grande majorité des e-mails de la CAF sont personnalisés. Ils comportent au moins le nom du destinataire.

Un autre moyen pour s’assurer de l’authenticité du message, c’est de vérifier si la page web de destination par le protocole https:// et que son URL est précédée d’un cadenas.

En ce qui concerne la sécurisation de son compte CAF, le plus simple est de modifier son mot de passe aussi souvent que possible. Évitez également de le communiquer à un tiers.

Au moindre doute, n’hésitez pas à contacter la CAF. Des conseillers spécialisés se tiennent à la disposition des abonnés pour qu’ils puissent vérifier qu’un e-mail provient ou non de cet organisme.

- 16 mars 2022 - 206 Views