Phishing : quelles sont les solutions de détection ?
Sécurité informatique

Phishing : quelles sont les solutions de détection ?

Depuis 2023, les attaques de phishing font de plus en plus rage. Appelé aussi hameçonnage, le phishing est un ensemble de techniques conçues pour escroquer. Il consiste à envoyer des mails visant à persuader la victime de divulguer des informations financières ou autres données sensibles et confidentielles. Qu’en est-il de l’évolution du taux de phishing et comment arriver à le détecter  ?

Le fonctionnement ingénieux du phishing

Le phishing est un mode d’escroquerie très développé consistant à expédier des mails réclamant des informations urgentes. Le courriel malveillant se déguise en message provenant d’une entreprise de confiance. L’attaque est facilitée par l’envoi d’un e-courrier alarmant stipulant une menace de suspension du compte, une perte d’argent ou un risque majeur sur l’emploi de la victime. Elle fait intervenir l’ingénierie sociale et est considérée comme un souci grave en matière de cybersécurité.

Des attaques de plus en plus calculées

Les techniques qui se perfectionnent dans le temps expliquent la hausse du phishing. Aujourd’hui, les attaques deviennent plus précises et ciblées. Les cyberattaques ne sont plus désormais aléatoires. Par ailleurs, il est devenu plus facile pour les pirates d’usurper l’identité trouvée dans les médias sociaux comme Instagram ou Facebook. Ils veulent convaincre les victimes avec des courriels affichant leurs noms d’utilisateur réels. Ils peuvent également se servir de dénominations des institutions publiques afin de mieux tromper leurs cibles.

Mise en page sortant de l’ordinaire

La première manière de détecter une menace de phishing est de bien examiner la mise en page. En effet, elle est douteuse si les images sont floues. Puis, il est conseillé de vérifier le logo de l’organisme s’il correspond bien au nom. Enfin, l’apparence graphique différente de celle dans les mails précédents est un signe indiquant une éventuelle attaque.

phishing

Adresse mail de l’expéditeur non habituel

Vérifier l’existence de l’adresse mail est aussi un bon réflexe. Si elle est différente de celle qui a l’habitude de communiquer avec soi, il ne faut pas y répondre immédiatement. En outre, aller sur le site de l’organisme ou fouiller dans les archives est recommandé. Sachez que les usurpations de nom ou de secteur d’activités sont le domaine de prédilection du phishing. 

URL douteuse ou lien suspect

À chaque réception de courriel, il faut toujours scruter l’URL. Le moindre alphabet ou chiffre différent de celui dans le lien du site officiel de l’organisme est une preuve de la présence de phishing. Cette URL doit tout de suite être considérée comme louche. Notez que cliquer sur des liens suspects augmente le risque de piratage de données.

Incohérences, erreurs de syntaxe et objet inhabituel

Les messages qu’adressent les phishings contiennent toujours des fautes d’orthographes ou de syntaxe. Aussi, le ton et les expressions inappropriés et le manque de soin dans les formulations de phrase sont des signes de tentative de piratage. 

Contrecarrer le phishing : former les employés

Il y a diverses méthodes pour détecter la présence de phishing. Mais la meilleure solution pour prévenir ce fléau est de se former périodiquement. Dans une entreprise, il est recommandé d’assurer une formation régulière anti-phishing aux employés. Il faut leur présenter les différentes approches du phishing et les sensibiliser sur l’importance de la confidentialité des informations professionnelles comme personnelles.

- 2 avril 2024 - 37 Views