Le VPN pour se protéger du phishing
Phishing / Ransomwares

Le VPN pour se protéger du phishing

Pour faire des arnaques en ligne et pour obtenir des renseignements personnels concernant les internautes, entre autres les coordonnées bancaires, les pirates informatiques utilisent le phishing par email. Cependant, pour prévenir ces attaques cybercriminelles, l’internaute peut utiliser un VPN.

Le phishing, c’est quoi ?

L’hameçonnage ou le phishing a pour principe d’escroquer un internaute via une approche directe. En effet, le pirate informatique tente de contacter l’utilisateur tout en essayant de gagner la confiance de celui-ci. Cette stratégie peut se faire sur des plateformes, des sites web ou directement par e-mail. En principe, l’approche utilisée par l’arnaqueur se fait en fonction de la quantité de données qu’il souhaite collecter. Afin d’attirer l’attention de l’internaute et l’inciter à cliquer sur un lien, les pirates informatiques lancent un vaste filet qui ne donne aucune information spécifique. Si l’utilisateur n’est pas attentif, ses données personnelles risquent de se faire dérober.

Les attaques débutent généralement par la réception d’un message ou d’un email. L’expéditeur peut, par exemple, se faire passer pour un organisme réel, entre autres une banque, pour tromper l’internaute. Il y mettra des URL qui redirigent l’utilisateur vers un site web ayant un aspect légitime. Une fois sur le site, il incite l’utilisateur à remplir des informations personnelles. En outre, le phishing utilise aussi d’autres moyens de communication comme les sms, les réseaux sociaux…

Par quels moyens reconnaître le phishing ?

De manière générale, les banques, les services publics ou encore d’autres organismes réels ne demandent jamais des données personnelles via email. Si l’internaute reçoit cette requête, il doit être alerté. En revanche, divers messages de phishing ne peuvent pas s’identifier facilement par leur simple apparence, car ils semblent réels. Dans ce cas, l’internaute doit trouver les erreurs dans le message. Il peut s’agir d’une faute d’orthographe, d’un écart de langage, d’une mauvaise traduction linguistique, etc. Outre cela, le destinataire doit vérifier minutieusement l’adresse e-mail utilisée par l’expéditeur. Le nom de domaine utilisé est toujours différent de celui de l’institution originale.

Comment l’utilisation du VPN peut-elle protéger du phishing ?

L’utilisation du VPN sur tous les appareils numériques et les appareils connectés sur internet permet à l’internaute de surfer de manière anonyme sur le web. En effet, il peut masquer l’adresse IP. Ainsi, les pirates informatiques n’auront pas de données à exploiter pour une tentative d’arnaque. D’ailleurs, si l’utilisateur passe par des fournisseurs de VPN payants, il pourra même bénéficier d’autres services plus fiables pour ne pas se faire dérober par les hackers. Il pourra, par exemple, utiliser l’option pas de géolocalisation et pas de tracking publicitaire et l’option protection optimisée sur les échanges. Avant de s’abonner, l’utilisateur doit prendre connaissance de toutes les fonctionnalités proposées par le VPN. Parmi les VPN sérieux, on compte le NordVPN, l’ExpressVPN, l’Hidemyass, etc.

Par ailleurs, en plus d’utiliser le VPN, il est toujours recommandé d’opter pour des outils complémentaires. Il faut, par exemple, utiliser des logiciels de protection comme les anti-malware et les anti-spyware. À savoir que sur un ordinateur et un Smartphone, ces logiciels aident à tracer les programmes espions ou encore malveillants.

- 23 novembre 2020 - 138 Views