Infonuagique : 4 faiblesses à renforcer….
Cloud Computing

Infonuagique : 4 faiblesses à renforcer….

Bien que la nouvelle année 2014 nous ouvre à bras ouverts ses portes, prendre du recul et analyser l’année précédente par rapport au Cloud Computing serait sans aucun doute judicieux. Ainsi, 2013 a non seulement été marquée par la croissance du taux d’utilisation de l’infonuagique, mais aussi par de très importantes cyber-attaques. Les anti-virus classiques semblaient dépassés, et les applications SaaS rencontraient des “pannes” de plus en plus persistantes …

Source : Iprotek.net.

Comment protéger son infonuagique :

  • Les entreprises françaises utilisant la technologie du Cloud l’ont probablement toutes constaté : la méthode de travail évolue très vite, empêchant une certaine stabilité entre ses cadres. De plus, la multiplication des logiciels opérant en SaaS et la multitude d’accès au serveur effectuées de différents appareils et supports fragilisent tout un patrimoine documentaire, très confidentiel et tout simplement le moteur de l’entreprise. Ainsi, voici les 4 cibles préférées des cyber-attaques, qu’il convient de bien mettre à l’abri :

    • Le nom de domaine : Première cible des cyber-attaques, les noms de domaines sont constamment en danger. Cela est issue de la négligence des entreprises, qui devraient s’y pencher plus pour sécuriser leurs DNS’s et les mettre constamment à jour.

    • L’enchevêtrement du Web et de l’encodage SSL : la croissance régulière de l’Infonuagique et le déploiement de ses services rend la protection du trafic très difficile, en dépit de l’encodage SSL qui y veille. Bien qu’initialement conçu pour échanger 1024-bit, l’encodage SSL est passé à 2048-bit en 2013, et doublerait probablement d’efforts en 2014.

    • Le concept du BYOD : Le BYOD signifie “Bring Your Own Device”, ou “Apportez vos appareils personnels”. Ce concept met a sécurité de l’infonuagique des entreprises en danger, car le principal avantage de ce dernier, à savoir la souplesse de l’acquisition de l’information là où l’on se trouve, nuit en contrepartie à la fiabilité de l’information.

    • L’Internet des objets : L’internet des Objets ( Cliquez ici pour en savoir plus ) dispose a malheureusement une maturité proche de celle du Web 1995. Les hackers peuvent pirater un réseau Wi-Fi, dérober un Smartphone et accéder au serveur Infonuagique en toute facilité.

- 13 janvier 2014 - 318 Views

No Comment

Please Post Your Comments & Reviews

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *