En quoi l’architecture zéro trust est-elle renforcée par l’IA ?
Sécurité informatique

En quoi l’architecture zéro trust est-elle renforcée par l’IA ?

L’architecture zéro trust ou « aucune confiance » a connu un grand succès à la suite de la prolifération des menaces informatiques au niveau mondial. Ce mode de sécurisation répond à plusieurs problématiques comme les attaques par vol d’identifiants, le phishing, le malware et le spamming. C’est pourquoi il s’impose désormais comme étant un modèle d’avenir de l’architecture de sécurité. Toutefois, la mise en place d’une telle innovation nécessite une bonne gestion des identités et des accès. Pour ce faire, l’IA s’avère être un outil très efficace. Mais en quoi exactement l’architecture zéro trust peut-elle être renforcée par l’IA ? L’intelligence artificielle analyse les données en temps réel.

Zéro trust : qu’est-ce que c’est ?

Avant de traiter le sujet plus profondément, attardons-nous sur la genèse de cette architecture de sécurité innovante. En effet, au cœur du zéro trust se trouve le concept : ne jamais faire confiance, toujours vérifier. Il repose sur deux principes fondamentaux :

  • le least-privilege access : qui signifie que chaque utilisateur et chaque appareil n’obtienne que le niveau d’accès nécessaire. Et rien de plus !
  • la microsegmentation : qui exige la division du réseau en zones plus petites et plus contrôlées. Ce qui va permettre aux entreprises d’appliquer des politiques de sécurité plus circonscrites.

Zéro trust se sert d’outils efficaces en vue d’obtenir de meilleurs résultats. L’IA en est un. Certes, en considérant ses capacités d’analyse et d’apprentissage automatique, cette technologie est un atout majeur. Voyons cela de plus près.

L’IA et la détection des menaces

Grâce à l’IA, les données peuvent être analysées en temps réel. En effet, il sera plus facile d’identifier les comportements anormaux ainsi que les menaces potentielles avec cet outil performant. L’apprentissage automatique permet alors à l’IA de s’adapter et de s’améliorer au fur et à mesure. Par ailleurs, les nouvelles et les anciennes attaques par malware seront mieux détectées.

intelligence artificielle

L’intelligence artificielle et l’authentification

Les accès illicites aux ressources seront mieux prévenus avec l’IA. En effet, cette technologie peut être employée pour analyser les données d’autorisation et pour identifier les éventuelles anomalies. On peut aussi s’en servir en vue de créer des systèmes d’authentification multifacteurs plus dynamiques. Ces procédés s’adapteront aux comportements des utilisateurs. Ce qui minimisera les risques potentiels d’attaques.

L’intelligence artificielle et la segmentation des réseaux

Une mauvaise confection de réseau ou un système non mis à jour correctement permettra aux cybercriminels de s’infiltrer facilement. Le principe zéro trust préconise la microsegmentation du réseau. C’est-à-dire que ce dernier doit être divisé en zones plus petites. Ce qui va limiter le secteur susceptible d’être attaqué. Grâce à l’usage de l’intelligence artificielle, ce procédé est tout à fait possible. L’IA peut également être utilisée pour automatiser la segmentation en fonction du contexte et du risque. Ce qui permettra d’améliorer la sécurité ainsi que la flexibilité du système.

L’intelligence artificielle et bénéfice de l’entreprise

Il est indéniable que les interventions manuelles engendrent un coût plus ou moins conséquent en matière de cybersécurité. Mais il faut savoir que l’automatisation de la détection des menaces procure un gain de temps considérable tout en permettant de bénéficier d’une réduction des charges. En outre, il est évident que l’utilisation de l’IA pour identifier les inefficacités ainsi que les gaspillages offre l’opportunité de réaliser des économies.  

- 11 mars 2024 - 74 Views