Cybersécurité : pour plus de sensibilisation !
Sécurité informatique

Cybersécurité : pour plus de sensibilisation !

Avec le numérique qui a pris de l’élan, les attaques cybercriminelles se sont multipliées. Il en fut de même pour les entreprises de cybersécurité. Cependant, on constate que la balance des forces est déséquilibrée. La donne penche davantage vers le camp des malfaiteurs. C’est une situation qui alarme vu que pour 2022, les dépenses en matière de cybersécurité devraient avoisiner les 133,8 milliards de dollars. Et pour 2027, le marché de la sensibilisation à la cybersécurité prévoit un budget de 10 milliards de dollars. En dépit de telles mobilisations, les espoirs concernant l’annihilation des activités cybercriminelles sont dérisoires. La cybercriminalité ne cesse de se perfectionner et les attaques se sophistiquent de plus en plus. L’unique ressort qu’on a contre ces criminels, c’est l’information par la sensibilisation à la cybersécurité.

La sensibilisation à la cybersécurité : le concept

La sensibilisation à la cybersécurité se focalise sur la facette humaine des cyberattaques. Elle se réfère aux erreurs commises par les utilisateurs et qui créent une brèche sur les systèmes de données des entreprises.

Il s’agit de formations apprenant les utilisateurs d’Internet à mieux choisir leurs mots de passe (des codes forts) et à les modifier fréquemment. Celles-ci les sensibilisent aussi à ne jamais communiquer leurs données sensibles à des tiers, à ne jamais cliquer sur un lien URL douteux (phishing) et à adopter d’autres bonnes pratiques.

En entreprise, on s’adonne à ce genre de formations une fois par an. Or, en faire aussi peut avoir des répercussions négatives. Les salariés sensibilisés oublient vite leurs acquis et c’est les cybercriminels qui en profitent.

La sensibilisation à la cybersécurité appelle à la vigilance et à la régularité. Elle crée des utilisateurs conscients de l’imminence d’une attaque cybercriminelle et capables d’en anticiper une.

La sensibilisation à la cybersécurité : un complément aux mesures de cybersécurité technologiques

Avec l’évolution rapide de la technologie, les hackers se sont adaptés. Même lorsque les entreprises investissent dans des dispositifs de cybersécurité, les cybercriminels trouvent toujours un moyen pour y échapper ou pour les contourner. À dire vrai, les mesures technologiques de cybersécurité sont jusqu’à présent incapables de mettre en échec toutes ces menaces.

Pour y remédier, il est important que les utilisateurs contribuent également. Ces derniers représentent la meilleure ligne de défense à mettre en avant quand les pirates informatiques acculent les dispositifs anti-hacking mis en place.

Bâtir une communauté vigilante : le mode d’emploi

Pour les hackers, les utilisateurs représentent leurs meilleures victimes de par leur vulnérabilité humaine et leur pire rempart. C’est pour cette raison que les cyberattaques ciblant les personnes se sont multipliées récemment. Dans le rapport 2021 Data Breach Investigations Report, Verizon confie que de 85 % des vols d’identifiants en 2020 sont attribués au phishing et au spear phishing. Or, le phishing représenta la première forme de cyberattaque sociale.

Pour remédier à une recrudescence continue, il faut investir dans la sensibilisation à la cybersécurité. Comment ? Cela se fait par une sensibilisation sur le fonctionnement des technologies de lutte contre le phishing et le rôle qu’ils ont à jouer dedans.

Cela les poussera à signaler les emails de phishing en sachant qu’ils prennent part à l’évolution de la technologie anti-hacking et profitent de ses améliorations.

Pour mettre en place une sensibilisation à la cybersécurité, il faudra créer des communautés d’utilisateurs signalant de manière active les emails douteux. Cela permettra de protéger l’entreprise et intrinsèquement, leur source de revenus. Cette sensibilisation leur inculquera aussi des notions de vigilance comme quoi on ne clique pas sur des liens suspects.

- 10 novembre 2021 - 73 Views