Tentatives d’hameçonnage : les États-Unis, pays le plus visé
Messagerie E-mail

Tentatives d’hameçonnage : les États-Unis, pays le plus visé

Une étude récente menée entre décembre 2018 et janvier 2019 sur les tentatives d’hameçonnage bloquées d’un échantillon d’utilisateurs d’Avira a révélé les différents pays les plus affectés par ces pratiques frauduleuses. Les niveaux d’attaque varient d’une contrée à l’autre. Néanmoins, il a été démontré que les États-Unis étaient le premier pays le plus touché. L’Allemagne occupe la deuxième position. L’équipe Avira a enregistré moins de détections en Italie, en France et en Grande-Bretagne.

8,8 millions de tentatives aux USA : un résultat sans surprise

Au cours de la période de l’étude, les États-Unis ont largement dépassé les 700 000 tentatives d’hameçonnage bloquées en Allemagne. En effet, ce pays a enregistré 8,8 millions de tentatives pendant cette période. Lorsque ces chiffres sont ajustés au nombre représentant la population totale de chaque pays, la différence devient de plus en plus ahurissante.

Cependant, ce résultat n’a rien d’étonnant puisque, d’après Spamhaus, les États-Unis hébergent cinq des 10 meilleurs spammeurs au monde. De plus, il s’agit d’une question d’échelle selon Alex Vukcevic, directeur du laboratoire de protection Avira. « Cette situation ne démontre pas que les États-Unis sont plus naïfs que les autres pays. En effet, tout est une question d’efficacité marketing, même pour les spammeurs. Puisque l’Amérique constitue un marché énorme et puissant grâce à sa langue principale, l’hameçonnage et le spam génèrent plus de profit en attaquant ce pays », déclare-t-il.

Veuillez noter que les études réalisées n’incluent pas le blocage direct ni les autres tentatives d’hameçonnage interceptées par des filtres de courrier électronique et n’apparaissant pas sur les écrans des utilisateurs.

Le classement par pays

Ce classement indique les pays les plus touchés par les pratiques d’hameçonnage. Vous y découvrirez le nombre de détections rencontrées par chacun :

  • Les États-Unis : 8 843 000 ;
  • L’Allemagne : 773 000 ;
  • La Suisse : 62 000 ;
  • L’Autriche : 34 000 ;
  • La France : 162 000 ;
  • L’Italie : 135 000 ;
  • La Grande-Bretagne : 88 000.

Quelques astuces pour contourner les pièges des spams

Vous qui êtes le propriétaire d’un appareil visé, vous représentez le premier facteur de sécurité contre les tentatives d’hameçonnage à son encontre. Il vous faut juste avoir de bon sens technique en plus de beaucoup de scepticisme.

Ne cliquez pas si vous trouvez quelque chose de bizarre dans le message de l’expéditeur et cela, même si vous connaissez ce dernier. Ensuite, pour découvrir l’URL qui se cache derrière, passez votre souris sur le lien, sans cliquer. Ne cliquez pas si l’adresse ne correspond pas à celle qui est affichée.

Si vous avez des doutes sur une adresse ou un lien en particulier, utilisez votre navigateur et effectuez une recherche. Dans tous les cas, vous devez toujours être vigilant et prudent. Prenez l’habitude de bien réfléchir et de vérifier avant de cliquer sur quelque chose.

Les méthodes adoptées par les cybercriminels

Selon Jigsaw, le think tank de sécurité de Google, tous les spams représentent environ 45 % de l’ensemble des e-mails. Du point de vue des cybercriminels, le succès n’est qu’une question de quantité. En effet, sur 12,5 millions de messages envoyés, ils reçoivent en moyenne une seule réponse. Pour améliorer ce résultat, ils ont recours à de légères modifications techniques. Ces mutations leur permettent de ne pas être détectés par les logiciels de sécurité et les aident à établir des messages convaincants qui incitent les utilisateurs à cliquer.

- 3 avril 2019 - 230 Views