Des techniques pour éviter le piratage de sa boite mail
Messagerie E-mail

Des techniques pour éviter le piratage de sa boite mail

A mesure qu’Internet évolue, les cybercriminels, eux aussi, peaufinent régulièrement leurs techniques pour être en phase avec la technologie et atteindre de plus en plus de cibles. Ce genre d’attaque est même devenu courant, notamment via les mails. Le piratage ne cesse de faire des victimes, qu’il s’agisse d’une société ou d’un individu en particulier. Néanmoins, il existe quelques précautions à prendre pour se protéger de ce genre d’agression.

Des techniques pour éviter le piratage de sa boite mail 2

Comprendre le pishing pour le contrer

Les hackers ne manquent pas d’idées actuellement pour mettre la main sur les données personnelles des victimes, surtout à travers les e-mails. A titre de rappel, le pishing est cette technique de piratage qui consiste surtout à s’approprier l’identité d’une personne via l’e-mail. Une fois que les assaillants réussissent le hack, ils achètent en ligne des produits souvent onéreux et se font passer pour la personne victime auprès des contacts mails. Au final, les données personnelles de la victime et de ses contacts sont toutes piratées. Afin d’éviter un tel scénario, il faut  revenir à sa liste blanche. En quelques mots, cette dernière désigne toutes les données importantes de l’utilisateur, y compris ses contacts. Cette liste vise à assurer la réception des messages électroniques les plus utiles. Toutefois, une fois qu’un utilisateur reçoit un mail émanant d’une victime de pishing, ce sera plus compliqué. La meilleure solution est donc de se protéger contre le piratage de sa propre boite mail. Ainsi, chaque utilisateur doit savoir que la plupart de ces mails frauduleux ont souvent un aspect visuel assez médiocre. Par ailleurs, les contenus de ces messages présentent souvent des tournures de phrases incorrectes ou étranges, comportant des fautes d’orthographe. La raison en est que les pirates sont généralement d’origine étrangère et ont recours à Google Traduction pour constituer le message en fonction du pays. On peut bien parer à ces assauts avec des astuces simples et pratiques.

Des astuces pour éviter le pishing de boite mail

La première mesure à prendre est de ne pas ajouter son adresse mail à sa liste blanche. Il est préférable de laisser le filtre anti-spam jouer son rôle. Evitez également de créer un nom de rubrique trop explicite à sa liste blanche. Aucun mail provenant de ces rubriques ne sera filtré par l’outil anti-spam. Ce qui ouvrira tout naturellement la porte au pishing. Il vaut mieux copier l’adresse d’un expéditeur important sur internet pour voir où cela mène, au lieu de le cliquer simplement sur un mail. Cette précaution est donc recommandée surtout lorsqu’il s’agit d’une banque, opérateur téléphonique, etc. Mais la meilleure solution est de retaper l’URL soi-même dans la barre de navigation. En cas de doute, la banque préfère l’appel téléphonique à l’envoi de mail. Même s’il faut cliquer sur un lien, assurez-vous que l’adresse affichée soit en « https » et non en « http » (sans « s »). C’est déjà une certaine garantie de sécurité, bien que les attaquants en pishing se servent quelquefois des URL « https ». Pour vérifier une URL, passez la souris sur le lien sans cliquer et regarder l’adresse qui apparaît en bas à gauche. S’il s’agit d’un spam, l’URL n’aura aucune relation avec l’entreprise d’où le mail provenait.

- 31 août 2016 - 491 Views

No Comment

Please Post Your Comments & Reviews

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *