Piratage d’emails : malgré les plateformes IA, les logiciels de sécurité incontournables
Messagerie E-mail

Piratage d’emails : malgré les plateformes IA, les logiciels de sécurité incontournables

C’est par les emails que les hackers piègent aujourd’hui leurs victimes suivant la technique du phishing ou hameçonnage. Pour se protéger, entreprises publiques, sociétés privées, organisations et les particuliers utilisent des logiciels recommandés et appropriés. Pour renforcer la barrière, des internautes font même recours aux plateformes IA (Intelligence Artificielle) qui présentent des avantages et des inconvénients.

Le spearphishing pour piéger les victimes

Plus de 100 000 milliards d’emails ont été échangés dans le monde en 2018. On estime qu’un employé de bureau reçoit une centaine d’emails et en envoie une dizaine en moyenne et par jour. L’email est hélas, aujourd’hui, la principale cible des hackers pour commettre leurs méfaits. C’est dans les emails que se trouvent les informations confidentielles, dont ils ont besoin pour pirater des comptes ou pour bloquer le système informatique d’une entreprise, quelle qu’en soit l’envergure. Les habitués d’Internet savent par expérience qu’il faut se méfier des emails avec des propositions incroyablement alléchantes. Mais les hackers innovent et développent une technique plus personnalisée. Il s’agit du spear-phishing ou hameçonnage ciblé. Les pirates agissent comme s’ils faisaient partie de la maison (proches, connaissances, amis, collègues, partenaires ou direction générale). L’approche se produit sous forme de reconnaissance en ligne et d’écoute physique par usurpation d’identité.

Les plateformes IA à la rescousse

Pour détecter les emails piégés, des entreprises et des particuliers ont adopté une approche plus globale, celle des plateformes de cyberdéfense IA (Intelligence Artificielle) qui est basée sur des outils algorithmiques d’apprentissage automatique non supervisé.

Une plateforme IA regroupe des utilisateurs maniant la messagerie électronique. Ils proviennent d’une infrastructure numérique, d’un cloud ou d’un réseau local. Les échanges sont rapides pour identifier par la contextualisation des connaissances les emails suspects. La plateforme IA limite ainsi les dégâts en prévenant toute cyberattaque.

Pour attaquer une société, par exemple, les hackers lancent une campagne spear-phishing :

– Les employés sont identifiés et les plus vulnérables sont ciblés.
– Les pirates leur envoient des emails avec des adresses connues qui ont été usurpées.
– Cette tactique est appelée « domainspoofing » (ou usurpation de domaine).
– Si la cible appelée patient zéro obtempère, l’hameçonnage réussira. Les hackers ont trouvé une porte d’entrée et peuvent infecter le système de logiciels rançonneurs.

La plateforme IA a la faculté de tout analyser : contenu de l’email, corrélation des attributs avec le comportement de chaque employé, infrastructure numérique et partages de fichier. L’IA détecte vite l’existence du malware. Elle déclenche une réaction autonome de neutralisation. L’IA arrive même à tracer l’origine de l’email suspect.

Protection informatique et utilité des logiciels de sécurité

Le principal inconvénient avec l’IA est simple : ce qui est vrai pour la cyberdéfense l’est aussi pour la cyberattaque. Les hackers améliorent aussi leurs techniques de piratage. L’IA a la capacité d’optimiser le spear-phishing. Les emails à piège sont plus extensibles et plus réalistes. Les chercheurs ont reconnu qu’il n’existe pas encore de solutions radicales contre les attaques informatiques basées sur IA.

Dans ces conditions, le logiciel de sécurité est indétrônable : Trouver le bon éditeur de logiciels appropriés est conseillé. Altospam est un logiciel tout à fait capable de dresser une barrière protectrice et neutralisante pour sécuriser vos emails.

- 6 décembre 2019 - 258 Views