Comment faire pour empêcher les codes malveillants d’infecter vos courriers électroniques ?
Messagerie E-mail

Comment faire pour empêcher les codes malveillants d’infecter vos courriers électroniques ?

Le courriel reste encore aujourd’hui l’un des moyens de communication incontournable dans une entreprise. Face à la menace croissante de la cybercriminalité, sa sécurisation est devenue un enjeu primordial pour nous, surtout au niveau professionnel. Cet article indique comment déjouer les codes malveillants qui représentent un danger réel pour vos e-mails.

Comment faire pour empêcher les codes malveillants d’infecter vos courriers électroniques ?

Code malveillant, qu’est ce que c’est ?

Le jargon « programmes malveillants »  concerne les logiciels, tandis que le glossaire « code malveillant »  se rapporte aux scripts de pages Web qui utilisent des failles afin d’embarquer des programmes malveillants.

Un code malveillant est donc une application qui s’exécute automatiquement et qui se présente sous de multiples aspects (applets Java, des commandes ActiveX,  des plug-ins, etc.) pour enrichir les pages Web et les e-mails. C’est donc un virus, un vers, une bombe programmée. En outre, il peut prendre la forme d’un cheval de Troie, fichiers, scripts, agents ou programmes nuisibles ou malveillants.

Comment lutter contre les codes malveillants ?

 

Utilisez un antivirus !

Pour commencer, l’antivirus, appelé aussi antimalware, aide à analyser les fichiers et autres pièces jointes afin de déceler des codes malveillants. Il peut s’agir d’un virus, rançongiciel, logiciel malveillant, logiciel espion, etc. Ensuite, il scanne des liens URL inclus dans les emails pour éviter, entre  autres, des formulaires d’attaques d’hameçonnages ou autres. Un antivirus examine tous les objets inconnus et bloque automatiquement le code malveillant avant qu’il ne puisse lancer sa première attaque.

Cependant, les logiciels antivirus peuvent présenter des failles, réduisant ainsi leur efficacité. La solution idéale est ainsi de coupler plusieurs antivirus visant à faire en sorte que la défaillance éventuelle de l’une soit compensée par une autre. Les spécialistes de cybersécurité recommandent 3 antivirus pour chaque cas. Un premier pour être couplé à la solution anti-spam, un second pour scanner les serveurs de messagerie et un dernier pour analyser les postes de travail. Ce procédé permet de contrecarrer l’attaque d’un logiciel malveillant récent.

Les solutions de SandBoxing ou exécutions en environnement protégé

Les solutions de SandBoxing, dites « bac à sable »  (les démineurs usent des “bacs à sable” pour faire exploser les bombes sans créer de dégâts, d’où la naissance de la métaphore), présentant de plus en plus de progrès, comblent les lacunes des antivirus en amenant une analyse des agissements des fichiers reliés aux messages électroniques. Elles autorisent l’exécution d’un programme dans une bulle isolante virtuelle. Ainsi, il est possible de démarrer une application éventuellement à risque sans craindre de contaminer le système informatique. C’est l’alternative incontournable pour les sociétés qui veulent garantir leur sécurité et pour les internautes qui veulent absolument mettre en œuvre un programme tout en sachant que celui-ci peut présenter des risques. Chaque pièce jointe et lien URL compris dans les mails est alors lancé dans un environnement protégé détaché du reste du réseau.

À noter que si les solutions Sandboxing empêchent un code malveillant de contaminer un computer, elle n’empêche pas complètement celui-ci de soutirer des données d’entreprise et de les communiquer aux hackers.

- 18 novembre 2016 - 997 Views