Attention aux sextorsions
Sécurité informatique

Attention aux sextorsions

La sextorsion est une nouvelle pratique des pirates informatiques pour rançonner les amateurs qui visionnent, en cachette, sur la toile des vidéos pornographiques. Le paiement dela rançon se fait en bitcoins.

Piratage de webcam

Les produits Iot comme les Webcam sont aujourd’hui les moyens privilégiés par les pirates informatiques. En effet, ces objets d’internet ne bénéficient pas toujours d’un maximum de sécurité informatique.

Les hackers piratent des webcams vulnérables pour commettre la sextorsion. Les internautes accros à la pornographie sont ciblés. Ce sont des personnes en addiction aux films X, mais en cachette.

Ces personnes sont issues d’un milieu social élevé. Elles ont cependant peur du scandale. Elles ne souhaitent pas que leur vie privée intime soit étalée publiquement.

Les pirates enregistrent les victimes entrain de visionner une vidéo porno par la webcam qu’ils contrôlent. Ils leur envoient ensuite un e-mail sous forme de demande de rançon. Ils menacent d’envoyer l’enregistrement vidéo à leurs contacts et proches.

Pour éviter cela, les victimes doivent payer la rançon en bitcoins. Une adresse de paiement en bitcoins figure sur l’email.

Mots de passe et rançonnage

Les pirates ne manquent pas d’imagination et ils sécurisent à leur manière la sextorsion. Ils envoient un email de demande de rançon à la victime. Cet email contient un mot de passe que les hackers lient à l’adresse de la messagerie de la personne rançonnée. Les mots de passe sont les mêmes que ceux utilisés par les victimes il y a une dizaine d’années et ils ont été abandonnés. En fait, tout cela fait partie d’un hameçonnage bien étudié. Les mots de passe anciens, mais repris à leur compte par les pirates ont uniquement pour but d’exercer une pression psycholgique sur les victimes afin qu’elles croient à tort que leurs ordinateurs sont piratés. Voilà pourquoi, il est bon aujourd’hui de prévenir tout piratage d’email en utilisant des logiciels performants comme Mailout ou Altospam.

Ces mots de passe et la honte du scandale sexuel et vicelard révélé à des proches, amis, collègues sont de nature à amener des victimes à payer la rançon demandée.

Logiciels de sécurisation d’emails

Les logiciels AUdemail, Altospam ont montré leur efficacité et leur performance depuis plusieurs années.Ils ont bloqué des milliers d’emails malveillants protégeant de la sorte les boîtes de réception. Ces logiciel sont la faculté de filtrer les emails et bloquent systématiquement les emails de sextorsion qui ne se cachent plus.

9 messages malveillants sur 10 sont rédigés en anglais. Le reste est soit en français ou dans une toute autre langue. Ils proviennent des 4 coins du monde. Cela indique que les pirates et les extorsions sont partout.

Les adresses d’expéditeurs auxquelles ont recours les hackers sont des adresses aléatoires Hotmail ou Outlook. Les analystes en sécurité informatique citent quelques exemples :

L’escroquerie par sextorsion est un commerce juteux pour les hackers. Jusqu’ici le paiement de rançons effectué s’est élevé en moyenne à 26 600 euros (0,12 bitcoin équivaut à 875 euros).

La vigilance est recommandée au moment d’accéder à la boîte de réception. N’ouvrez jamais un email suspect et déployez une bonne sécurité informatique qui s’appuie sur la formation et sur l’adoption de bon logiciel de la famille d’AUDemail pour éviter la sextorsion qui gagne du terrain.

- 23 janvier 2020 - 349 Views