Attention aux cryptomalwares
Phishing / Ransomwares

Attention aux cryptomalwares

La cryptomonnaie attire aussi bien les gens bien intentionnées que ceux qui sont malveillants. La sécurité des données privées devient, de ce fait, un enjeu de taille. Il est tout aussi important de se protéger des cryptomalwares, un type de hacking qui s’est développé à partir de 2018.

Comprendre le fonctionnement du cryptomalwares

Le cryptomalware aussi appelé cryptojacking est une forme d’arnaque à laquelle des personnes mal intentionnées soutirent de l’argent avec des actes illicites. Il se présente en deux variantes : le minage de bitcoins sur le navigateur et le minage de bitcoins par adware. Le premier se fait par le biais des scripts du site web infecté. Le minage de bitcoins par adware, quant à lui, est facilité par un logiciel publicitaire intégrant les programmes. Il peut aussi se présenter comme des lignes de code dans le RAM.

Quoi qu’il en soit, les pirates informatiques introduisent un logiciel de cryptolocker dans le PC de leurs victimes. Ensuite, si ces dernières ouvrent un email malveillant ou une publicité pop-up, le virus peut s’installer rapidement dans leur système d’exploitation. Les cryptomalwares ont le même fonctionnement qu’un cheval de Troie. Ils verrouillent les fichiers et tentent d’en infecter d’autres si aucune action n’est déployée. Par la suite, le hacker se montrera comme la seule personne capable de solutionner le problème. Pour la remise en ordre des fichiers, il demande un paiement par cryptomonnaie ou par argent liquide.

Quelles sont les signes à reconnaître en cas de cryptomalwares ?

La lenteur inhabituelle du PC suivi d’un son de ventilateur très bruyant constitue un signe d’un cryptomalware. Concrètement, en sévissant dans l’ordinateur, le virus cryptolocker utilise les ressources de manière abondante pour miner les cryptomonnaies. Ainsi, si la performance de l’ordinateur se situe à 80 ou 90 % après la fermeture des programmes, il est probable que l’utilisateur est victime du malware.

La surchauffe de l’appareil est aussi un autre signe à prendre en compte pour repérer une infection par cryptomalware. En complément de ce problème, l’utilisateur a une difficulté d’accès à une grande partie de ses fichiers, au blocage de son écran ou même à l’ensemble du gestionnaire des tâches. Suite à cela, l’ordinateur peut connaître une paralysie totale.

Se protéger des cryptomalwares : comment ?

En principe, les victimes des cryptomalwares ont tendance à payer immédiatement la rançon sollicitée par les hackers. Pourtant, cela ne garantit pas que l’attaque ne se fasse plus à l’avenir. Puisque cette pratique peut être bénéfique à l’auteur du virus, celui-ci peut en faire une habitude. Il peut également en demander plus. Il est donc préférable de s’adresser à un professionnel lors du dialogue avec les hackers.

Par ailleurs, pour prévenir l’attaque par cryptomalware, il est possible d’utiliser un type de logiciel de protection crypto ou d’engager un analyste de ransomware. Une autre manière de se protéger des cryptomalwares et toute intrusion par email est l’utilisation d’une messagerie sécurisée et d’un cloud privé. Ainsi, les données sensibles seront sécurisées.

- 28 juin 2021 - 73 Views