La fraude par e-mail un danger réel qui inquiète de plus en plus les entreprises
Messagerie E-mail

La fraude par e-mail un danger réel qui inquiète de plus en plus les entreprises

La fraude par e-mail consiste, pour les pirates, à envoyer des courriers électroniques (sans besoin de pièces jointes ou d’URL) en se faisant passer pour des personnes ayant autorité dans l’entreprise afin de piéger les employés et arriver à leur but. Malheureusement, ce type d’attaque est difficilement détectable et les outils de sécurité traditionnels ne sont pas capables de les contenir.  Ainsi la solution réside entre les mains de la société même et des conseils d’administration, mais voyons cela plus en détail.

Mieux comprendre pour mieux gérer

Sur la base d’une enquête sur le sujet, il a été révélé que ce type d’attaque se répand de plus en plus et les conséquences peuvent être désastreuses pour les entreprises qui ne se sont pas assez bien préparées. En effet, en 2 ans, près de 75 % des entreprises interrogées ont été victimes de fraude par e-mail.  Toutefois, plus de la moitié a mis en place des programmes de sensibilisation sur les dangers des cyberattaques et d’autres, des systèmes de sécurisation comme l’authentification du courrier électronique. D’une manière générale, 77 % des entreprises se sentent vulnérables et craignent même des attaques pour l’année qui vient. Malheureusement seules 40 % d’entre elles ont une vision claire de leur sensibilité aux fraudes par e-mail. Certaines entreprises pensent à tort que la fraude par e-mail ne concerne que la direction, alors que les hackers ciblent l’ensemble de la société. En effet, en termes d’attaques, seulement 37 % représentent les dirigeants contre 34 % de collaborateurs. Pour ce qui est des départements, 55 % des attaques touchent bien évidemment la finance, donc peu importe le niveau de responsabilité de la personne piégée tant qu’elle est dans ce département. De manière pratique, ces incidents donnent place à des licenciements dans les entreprises, comme aux États-Unis, mais pas en France où la législation du travail est bien plus stricte.

Des mesures de sécurité plus drastiques

Dans la mesure où la fraude par e-mail représente un danger réel pour la sécurité des entreprises, certaines d’entre elles ont, fort heureusement, adopté des techniques de protection de leurs employés, partenaires et clients. Étant donné que les techniques d’attaque ne cessent de changer et d’augmenter, il est impératif que les entreprises s’arment et fassent ce qui est possible pour que les impacts diminuent petit à petit et si possible, tendent même à disparaître. En effet, toute tactique de fraude par e-mail a un impact plus ou moins grand sur l’ensemble de l’entreprise, car cela touche à la fois les employeurs et tous leurs collaborateurs. Ces cyberattaques provoquent des périodes d’arrêt et donc indubitablement des pertes d’argent considérables pendant que les employés risquent de perdre leur place. La force des hackers de nos jours n’est plus à prouver et leurs actions sont de plus en plus dangereuses, mais face à cela, heureusement, les entreprises disposent encore de solutions. Plus concrètement, les sociétés ont l’opportunité de se protéger si elles mettent en place une bonne stratégie de défense multicouche. Plus ce sera sécurisé, moins l’attaque sera facile et même celles les plus sophistiquées pourraient être bloquées. La protection de l’entreprise et de tous ses collaborateurs peut donc être possible si celle-ci fait tout ce qu’il doit être fait en amont pour détecter, bloquer et réagir rapidement face aux attaques des pirates via la messagerie.

- 19 avril 2018 - 387 Views