Failles sur Windows et utilité des logiciels de sécurité face aux hackers
Sécurité informatique

Failles sur Windows et utilité des logiciels de sécurité face aux hackers

La faille BlueKeep qui, en mai 2019, avait fait trembler les millions d’utilisateurs d’anciens systèmes d’exploitation Windows, en cache d’autres. 6 mois après, deux nouvellesbrèches ont été découvertes sur Windows 10 obligeant le géant de l’informatique américain Mircrosoft à réagir par la publication de correctifs majeurs. Disposer des meilleurs logiciels de sécurité apparait indispensable. Le point de la situation.

Une faille en cache deux autres

Microsoftet d’autres grandes entreprises comme Google restent aux aguets. Le géant américain a reconnu l’existence de deux failles énormes dans le niveau système d’exploitation Windows 10. Les utilisateurs ont été encouragés à effectuer des mises à jour et des correctifs ont été apportés par les chercheurs de Microsoft.

Les techniciens estiment que le problème provoqué par Blue Keep n’est pas entièrement réglé. De nombreux serveurs emploient encore les systèmes Windows anciens et n’ont pas toujours apporté les correctifs. Une négligence que les hackers n’ont pas manqué d’exploiter à leur profit.

Microsoft non sortie de l’auberge

Blue Keep avait impacté des centaines de milliers dePC. Mais il a été prouvé qu’il ne s’agissait pas de ver informatique à propagation automatique qui aurait pu provoquer une véritable catastrophe à l’échelle mondiale.

Il s’agissait plutôt d’un cryptojacking.Profitant des négligences de certains utilisateurs, les hackers ont réussi à s’introduire et pirater les machines vulnérables.

Toutefois, Microsoft ne semble pas sortie de l’auberge. 800 millions de serveurs sous Windows 10, 8.1 et 7 dans le monde sont concernés par ces deux failles critiques et référencées respectivement CVE-2019-1181 et CVE-2019-1182. Elles sont qualifiées de « failles Wormables », car elles peuvent être exploitées par les hackers. Les internautes ont été sensibilisés pour effectuer des mises à jour immédiates et des correctifs sont apportés par les chercheurs de Microsoft.

Nécessité d’avoir des bons logiciels de sécurité

Les chercheurs recommandent la nécessité de disposer de logiciels performants pour sécuriser les émails comme Altospam ou MailOut. Pourquoi ? Google a rendu publiquesa version. Il a indiqué avoir découvert deux failles de sécurité, de type 0-day, dans Chrome sur Windows, Mac et Linux. Google a lancé une alerte anti-hacker. Les pirates peuvent exploiter activement les brèches et contrôler les millions d’ordinateurs. Google invite les internautes à effectuer les mises à jour qui s’imposent, sans tarder, sur Windows 10, Mac et Linux.

Les hackers arrivent à infiltrer les mails pour diriger les potentielles victimes à leur insu vers des pages WEB piégées. Cela explique la nécessité de posséder des logiciels de sécurité efficaces égalementcomme aMailOr ou AUDemail pour protéger les emails du piratage informatique.

L’Europe de l’Est et la Russie ont été victimesdepuis 2016 de piratage des comptes bancaires. Les hackers ont exploité la vulnérabilité des serveurs. Ils ont récupéré des applications sur le Play Store. Ils injectentun code malveillant (virus Geost). Les hackers ont réussi à infiltrer des milliers desmartphones, exploiter les SMSpour pirater des comptes bancaires et détourner des millions d’euros. Les pirates ont disposé d’informations sur les identifiants en plus des mots de passe.Le virus Geost est aujourd’hui neutralisé.

Les failles critiques sur Windows 10, Mac et Linux dévoilées au grand jour, malgré les mesures salvatrices et radicales, ont secoué les utilisateurs. Leurs conséquences représenteront encore un grand point d’interrogation.

- 20 novembre 2019 - 56 Views