Comment éviter les spamtraps ?
Messagerie E-mail

Comment éviter les spamtraps ?

De leur appellation en français les pièges à spam, les spamtraps sont de vrais fléaux qui figurent parmi les attaques à craindre en matière d’emails. Dans les entreprises, ces spamtraps peuvent devenir un cauchemar avéré s’ils ne sont pas traités à temps. Toutefois, ces pièges ne sont pas pour autant des risques à aspects négatifs. Ils permettent parfois de filtrer les éventuelles tentatives de phishing, les arnaques d’envergure et les faux emails des usurpateurs qui en profitent pour soustraire des informations personnelles. En l’apparence, ces spamtraps sont généralement utilisés par les grands fournisseurs d’accès internet connus ainsi que les organisations qui œuvrent dans l’établissement des blacklists.

Focus sur les spamtraps et quelques astuces pour les éviter

Arme virtuelle utilisée pour lutter contre les spammeurs, les spamtraps sont des adresses emails pièges qui ne sont pas utilisées par un utilisateur réel. Ils permettent de reconnaître les vraies adresses de leurs expéditeurs d’origine. En clair, si une tierce personne tente d’envoyer un quelconque email indésirable à un spamtrap, une procédure automatisée s’active pour révéler les informations de l’expéditeur de ce spam. Dans le monde de l’informatique, surtout en ce qui concerne les emails, il existe un bon nombre de spamtraps qui ont chacun leur rôle selon les circonstances dont le message se présente.

Ceux classés dans la catégorie des honeypots ou pots de miels, par exemple, sont des adresses emails créées spécialement pour servir d’adresse piège. En outre, il y a également ce qu’on appelle les spamtraps de type domaine, des noms de domaine qui ne sont plus utilisés et qui seront rachetés par d’autres pour être utilisés afin de lutter contre les spams. Il en existe aussi beaucoup d’autres comme les spamtraps de type adresse email invalide où les adresses réelles sont transformées à travers des fautes de frappe, comme le cas suivant : l’adresse réelle est « utilisateur @gmail.com ». Changée en spamtrap, elle devient « utilisateur@gnail.com ».

Les bonnes pratiques pour esquiver les spamtraps

Certes, il n’est pas toujours facile de reconnaître un spamtrap ou de tomber dans le piège. Toutefois, il suffit parfois d’adopter une certaine habitude pour les éviter. En entreprise ou pour une utilisation individuelle, quelques gestes doivent être à bannir pour ne pas être une victime du spamtrap. La première consiste à ne pas garder les adresses email des contacts qui sont inactifs ou qui n’ont pas été ouverts au cours des derniers mois, surtout celles qui ont été enregistrées dans la liste de diffusion. Ces adresses non utilisées sont susceptibles de servir comme des spamtraps. Ainsi, les autres clients qui ne sont pas intéressés par la communication envoyée risquent de considérer celle-ci comme spam.

Autre astuce efficace et facile à faire : nettoyer régulièrement la liste des contacts. En optant pour cette démarche au moins deux à quatre fois dans l’année, seulse les adresses email correctes et les abonnés intéressés à l’activité de l’entreprise ou de l’individu seront conservés. De ce fait, les risques où les adresses invalides qui s’incrustent sont assez minimes, voire impossibles. Sinon, il existe sur le Net toute une panoplie de logiciels ou d’applications qui permettent d’éviter les spamtraps.

- 2 septembre 2020 - 447 Views