Le Cloud Computing : des années 50 jusqu’à maintenant

Le Cloud Computing s’approche chaque jour à son point culminant, puisqu’il gagne du terrain à la fois chez le grand public pour une utilisation privée, et les entreprises pour une utilisation professionnelle. Au point où il en est, il est curieux de connaître le parcours entrepris, et de savoir donc quelle est l’histoire du Cloud, comment cette technologie a gravit les échelons pour devenir indispensable au sein de l’entreprise, sans oublier de se pencher sur  es différents acteurs ayant promeut ses principes …

Source : lemondeinformatique.fr

Un peu d’histoire pour le plaisir :

  • Avant que le Cloud Computing ne soit nommé comme tel, ses principes circulaient déjà aux années 1950. Les utilisateurs accédaient effectivement  à cette époque à des applications fonctionnant sur des systèmes centraux ( plus d’informations sur ce lien) considérés comme des serveurs, via leurs terminaux. Internet était au fait schématisé sous forme de nuage dans les croquis des architectes de réseaux, d’où l’appellation “The cloud”.

    • Et ce n’est qu’au début des années 2000 que sont apparus les hébergeurs Web, apte à héberger des applications dans leurs serveurs. Fut ainsi né le principe du SaaS, à travers lequel les premières applications Web 2.0 ont vu le jour, tel le courrier électronique.

    • Suite à la généralisation de l’Internet, le Cloud Computing gagna du terrain et devint un outil de plus en plus indispensables non seulement pour les entreprises, mais aussi pour les particuliers. La puissance des serveurs hébergeant tel Amazon Web Services pour les entreprises, et Google pour le grand public, facilitent notamment la promotion du Cloud, surtout avec l’émersion des éditeurs de logiciels et leurs offres Cloud tel Microsoft et Oracle.

Quel avenir pour le Cloud Computing :

L’expansion du Cloud Computing est prometteuse. De plus en plus d’entreprises, françaises l’adopte, se basant sur ses avantages pour en faire un outil de travail et de communication efficace et simple.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE