Altospam : un antispam de grande envergure

Faire face aux courriers électroniques indésirables, aux pièges tendus par les scams et le phishing s’avère aujourd’hui être difficile, même avec un antispam. La vulnérabilité des messageries n’aidant pas, nous mettons constamment les informations et les messages issus de nos clients, de nos collaborateurs ou de nos partenaires en danger, compromettant parfois la communication interne et externe à l’entreprise. Pour remédier à ce problème, AltoSpam intervient, et impose ses technologies efficaces et rapides.

Une combinaison de 15 technologies :

  • AltoSpam est un logiciel opérant en mode SaaS, destiné à la protection des courriers électroniques de votre entreprise contre les spams, tous types de virus et le phishing. Simple, AltoSpam permet aux cadres des entreprises de sécuriser chaque messagerie, conservant une haute disponibilité du service. De plus, ce logiciel se base sur 15 technologies antispam, sans omettre 5 anti-virus et d’autres services d’anti-relayage, d’anti-scam, d’anti-phishing pour faire face à toutes les attaques et les ruses utilisées.

  • Effectivement, le fonctionnement d’Altospam se base sur plusieurs techniques. Au début, c’est à l’analyse heuristique que fait appel ce SaaS. Celle-ci constitue un ensemble de règles sous forme d’expressions régulières, guettant les caractéristiques d’un spam. Cet antispam se base notamment sur les listes noires, et sur les listes des DNS enregistrés, relatifs aux destinataires et expéditeurs fiables. Les filtres bayésiens sont aussi sollicités ( en savoir plus ici ), ainsi que l’historique des transactions. Altospam peut aussi analyser les adresses URL, les images et les fichiers PDF accompagnant les messages.

Les avantages de cet antispam :

Altospam est à la fois un logiciel efficace, simple et sécurisé. Il est compatible avec les messageries électroniques, étant indépendant d’elles. Antispam français, Altospam facilitera à l’utilisateur l’accès à sa messagerie, et ne compromettra à aucun stade sa connexion au serveur SMTP.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE